Fév 082010
 

Activinspire, le successeur d’activstudio est un logiciel de TNI présentant de nombreux intérêts mais certains aspects restent perfectibles.

Les plus

Ils sont nombreux.

– logiciel désormais réellement multiplateforme (en tout cas pour les deux que j’utilise, en l’occurrence windows seven et ubuntu 9.10). Le logiciel est pratiquement identique mis à part quelques fonctionnalités en moins pour linux (annotation de bureau, animations flash qui ne s’affichent pas dans le paperboard …).

– l’ergonomie s’est améliorée, le recours au clic est devenu pratiquement obsolète alors qu’il s’agissait d’un des « points noirs » d’activstudio 2 qu’activstudio 3 n’avait réglé qu’imparfaitement (conflit entre certains outils en mode création)

– quelques nouveaux outils intéressants (le connecteur connecteur, insérer un média depuis un fichiermédias encre magique encre magique, utilisateur double utilisateur double, importer à partir d’un fichier pdf import pdf, date et heure date et heure …)

– des outils existants qui se sont améliorés, citons par exemple la gomme qui est devenue une véritable gomme (elle efface désormais réellement au lieu d’ajouter une sur-couche d’où l’apparition de l’outil encre magique qui reproduit cette fonctionnalité) ou bien l’outil forme beaucoup plus évolué.

– une interface plus sobre, plus lisible que sous activstudio 3 avec le paperboard au centre, les navigateurs (de page, de ressources, d’actions …) à gauche et la barre d’outils à droite.

la plupart des outils d’activstudio ont été conservés. Activinspire est indiscutablement le logiciel de TNI disposant du plus de fonctionnalités.

Les moins

Et oui Activinspire n’est pas parfait !

– Depuis que je connais le TNI Promethean, le logiciel « s’acharne » à utiliser deux formats de fichier, un pour les annotations de bureau (ex paperboard de bureau) et un pour les paperboard standard. Les autres fabricants de TNI regroupent ces deux modes dans le même format de fichier ce qui est tout de même plus pratique. Personnellement, j’ai choisi de n’utiliser que le paperboard standard, j’ai recours aux outils de bureau pour capturer les éléments qui m’intéressent sur le bureau (éléments de google earth par exemple).

– Certaines opérations sont possibles (mettre un lien sur une image) mais demandent de l’habitude (elles nécessitent une connaissance assez avancée du logiciel).

– Les actions offertes par le logiciel sont légion mais de par leur ampleur elles ont tendance à faire peur aux néophytes alors qu’elles peuvent apporter au plan pédagogique.

En un mot

Activinspire est un très bon logiciel de TNI qui offre de nombreuses possibilités. Cependant, les utilisateurs néophytes risquent d’avoir un peu de mal à intégrer facilement ses possibilités avancées. Il s’agit donc d’un logiciel qui nécessite un temps d’apprentissage plus ou moins long en fonction de ce que l’enseignant désire mettre en œuvre au plan pédagogique.


Fév 042010
 

Afin d’illustrer la révolution des transports qui caractérise la mondialisation, j’ai choisi d’étudier avec mes élèves la conteneurisation. Je suis parti d’une caricature de Plantu illustrant la domination des ports asiatiques (cf Manuel Magnard, géographie Terminales ES, L, S, édition 2008, page 14) pour visualiser ensuite une carte des principaux ports de conteneurs.

Un lien sur le paperboard permettait d’accéder à un lien vers Wikipédia pour expliquer le terme EVP et un autre lançait un fichier kmz zoomant via Google Earth sur le premier port de conteneurs au monde, Singapour.

Comment faire techniquement avec Activinspire ?


  • pour intégrer une image dans un paperboard, il existe plusieurs possibilités :
    • cliquer sur l’outil Médias (qui se trouve dans la barre d’outils d’Activinspire ou cliquer sur Insérer, Médias), rechercher l’image à insérer à l’aide de l’explorateur puis cliquer sur Ouvrir
    • ou cliquer sur Outils de bureau puis utiliser l’outil caméra camera pour capturer l’image qui vous intéresse
  • pour insérer un texte dans le paperboard, cliquer sur l’outil texte texte, saisir EVP dans la zone de texte
  • pour faire un lien vers Wikipédia en cliquant sur la zone de texte :
    • copier votre lien
    • dans Activinspire, sélectionner la zone de texte à l’aide de l’outil sélectionner selectionner, cliquer sur Menu d’édition d’objet menu d'édition d'objet
    • puis sur Navigateur d’actions navigateur d'actions
    • dans le menu de gauche, cliquer sur Ouvrir le site Web ouvrir le site web
    • coller l’adresse de votre site en bas du menu dans le champ (à droite d’URL)
    • cliquer sur appliquer les modifications
    • Le lien est donc appliqué sur la zone de texte. En passant le curseur de la souris (ou le stylet du TNI) dessus, un lecteur s’affiche lecteur. Un simple clic permet de lancer votre navigateur et d’afficher le lien vers Wikipédia.
  • Pour faire un lien sur la carte des ports de conteneurs lançant un fichier kmz
    • insérer la carte dans le paperboard (mode opératoire expliqué ci-dessus)
    • sélectionner l’image avec l’outil sélectionner sélectionner
    • cliquer sur Insérer, Lien lien, Fichier fichier
    • aller chercher à l’aide de l’explorateur votre fichier kmz
    • cliquer sur Ouvrir
    • dans la fenêtre qui s’affiche pour ajouter un lien sous forme de, cocher objet existant
    • cliquer alors au dessous sur le bouton avec trois petits points (encadré en rouge ci-dessous)
    • dans la nouvelle fenêtre qui s’affiche, Activinspire vous propose de choisir l’image du paperboard qui sera le support du lien. En théorie vous n’en avez qu’une. La choisir puis cliquer sur OK comme ci-dessous :

    • dans la fenêtre principale, cliquer sur OK pour valider

    • Désormais lorsque le pointeur de la souris ou le stylet du TNI se trouve dessus votre image, un lecteur s’affiche. Un simple clic et google earth se lance, vous emmenant sur le lieu indexé dans votre fichier kmz.
    • Compléments :

    Pour savoir comment créer un fichier kmz, voir cette page du site académique de Caen

  • Le fichier kmz pour le port de Singapour : port spécialisé conteneurisation
  • le fichier flipchart (ActivInspire) d’exemple : conteneurisation